3 conseils pour choisir son cabinet de traduction

Révolu est le temps où une entreprise n’était qu’une entité nationale. Désormais, l’aspect international a déteint sur tous les business pour en faire un véritable réseau économique interconnecté. Vous êtes entrepreneur à la tête d’une boîte en pleine floraison ? Vous voulez commencer à tisser des liens internationaux sans perdre l’image de votre enseigne au cours du processus de la traduction ? C’est une peur compréhensible quand on tient à son business. Besoin de conseils pour vous aiguiller dans le choix de la bonne agence de traduction.

 

1- La langue maternelle :

C’est un fait. On n’est plus éloquent et performant dans sa langue maternelle que dans n’importe quelle autre langue apprise. De ce fait, cherchez une agence de traduction qui confiera vos données à des traducteurs dont la langue maternelle correspond à la langue de traduction et va faire appel à un traducteur certifié dans cette langue.

Ainsi, vous aurez un résultat plus fidèle sémantiquement parlant et cela vous évitera les traductions littérales qui trahissent une faible technique linguistique.

Par exemple, si vous êtes basé au Québec et que vous voulez étendre votre business en France, il est recommandé de chercher des traducteurs français car le français de l’hexagone n’est pas le même utilisé au Québec. Cette différence de dialecte et cette nuance au sein de la même langue peuvent créer des malentendus et des incompréhensions par la suite.

 

Un autre conseil pour savoir si vous vous adressez à la bonne agence est de demander de jeter un coup d’œil à leurs travaux précédents. Le passé est une preuve incontestable de la valeur et de la qualité de l’agence. Loin de nous l’idée de vouloir divulguer des secrets professionnels ou des identités d’entreprises, mais palper des résultats précédents est le meilleur témoin possible.

L’idéal serait bien évidemment que vous connaissiez les traducteurs en personne, mais puisque ce facteur peut s’avérer rarissime, pariez sur le passé professionnel.

 

2- Le domaine de spécialisation :

Certaines agences de traduction sont plus globalisées que d’autres. En d’autres termes, vous pouvez trouver des agences où l’on peut traduire maintes données liées à divers domaines, alors que d’autres ne se spécialisent qu’en certaines catégories.

Par exemple, si vous êtes une entreprise spécialisée dans les produits médicaux et pharmaceutiques, il est préférable de vous adresser à une agence qui traite les traductions du domaine médical et juxtamédical. Pourquoi ? Parce que le jargon n’est pas le même et que des traductions mot à mot ne sont pas justes la plupart du temps.

Il vaut mieux passer plus de temps à rechercher la bonne agence, que de s’aventurer vers la première qui s’offre à vous.

 

3- Le prix en dit long :

On veut tous économiser de l’argent, mais des services de traduction à prix trop faibles ne sont pas un bon signe. Un service de qualité vaut le prix qu’il vaut parce qu’il est fait avec efficacité et conscience personnelle.

Évitez les agences qui vous offrent des packages et des forfaits suspicieux à des prix inexistants sur le marché.

En même temps, ne payez pas des milliers de dollars pour la traduction d’un pitch ou de quelques fichiers. Trouvez le prix convenable pour la bonne opération.