Bien comprendre l’assurance propriétaire non occupant

Si de nombreuses propriétés ne sont pas souscrites à une assurance propriété non occupant, c’est tout simplement qu’elle est facultative. Toutefois, elle s’avère très rentable quand l’immobilier est vacant. En effet, même à de telles périodes des sinistres peuvent se produire. D’un autre côté, elle prend en charge des situations non couvertes par l’assurance de copropriété ou celle du locataire. Son fonctionnement demeure flou pour la plupart des personnes. Certains points nécessitent ainsi d’être explicités pour éviter toute confusion. Ainsi, ce sera plus simple pour un propriétaire de se décider en ce qui concerne la souscription à une telle prestation.

Le fonctionnement de l’assurance propriétaire non occupant

C’est surtout quand le locataire quitte les lieux que l’assurance propriétaire non occupe entre en jeu. Durant cette période vacante, les dommages et les réparations seront à la charge du propriétaire s’il n’est pas souscrit. Dans le cas contraire, l’assurance couvre et indemnise. Il est aussi possible qu’un aléa se produit mais les dégâts ne sont pas pris en charge par le contrat du locataire. Là encore, ce sera une assurance propriétaire non occupant qui va sauver la situation. Généralement, les termes du contrat sont plus ou moins similaires à ceux d’une assurance habitation multirisque. Les intempéries et les catastrophes naturelles sont à la charge du propriétaire non occupant. Il n’appartient aux locataires de couvrir les dégâts dans de tels cas. Toutefois, il est nécessaire de bien étudier ses besoins pour trouver un contrat répond à sa situation. C’est pour cela que la plupart préfèrent s’orienter vers des plateformes célèbres et sérieuses comme le site officiel sylvain sitbon flandrin.

D’autres cas à prendre en compte

L’assurance propriétaire non occupant a été conçue pour protéger le propriétaire des cas litiges qui peuvent se tenir. En effet, un sinistre à l’intérieur d’un appartement peut avoir des effets néfastes chez les voisins. Pour sortir indemne, autant faire jouer cette catégorie d’assurance. De tels cas de figure sont possibles qu’il y a de locataire ou non. La garantie loyers impayés constitue une particularité de l’assurance propriétaire non occupant. Ainsi, ce dernier sera remboursé des loyers non perçus. De même pour les détériorations subis par l’immobilier, les frais seront réglés par l’assureur. Toutefois, il faudra que les locataires disposent d’un CDI et d’une rémunération trois fois plus élevée que le loyer. Il est aussi possible d’intégrer d’autres garanties comme le départ prématuré du locataire ou la perte de revenus entre deux locations. L’assurance s’occupe ainsi de la rentabilité si le délai est trop long. Il en est de même concernant une habitation meublée saisonnière en location. Évidemment, les vacanciers n’auront aucun contrat d’assurance. Une formule d’abandon de recours sera intégrée dans l’assurance pour que l’indemnisation se passe bien pour le propriétaire.