Quelle est la procédure de licenciement ?

Sachez que le contrat de travail peut être rompu par plusieurs causes. La plus commune est sans aucun doute celle du licenciement. Il s’agit d’une procédure qui est l’initiative de l’employeur. C’est-à-dire que c’est lui qui va entamer les discussions afin de mettre fin à l’activité professionnelle d’un employé dans son entreprise. À titre d’information, sachez qu’il y a deux types de congédiement, cela peut être pour cause économique ou pour motif personnel. Dans les deux cas, le salarié bénéficie d’une indemnisation plus ou moins importante selon la situation. Quelques étapes sont à respecter si l’employeur souhaite que le licenciement soit légal.

Les étapes à suivre pour un licenciement

S’il s’agit de motif personnel, l’employeur devra suivre quelques étapes préétablies. Premièrement, il devra notifier à l’avance le salarié pour envisager un licenciement. Par la même occasion, il devra aussi déterminer une date ainsi que l’heure précise de l’entretien. Après cela, le salarié doit recevoir la notification de son congédiement. Si l’entreprise en question ne respecte pas ces règles, il est possible de porter l’affaire devant une juridiction. Dans la majorité des cas, si cette dernière a mis en évidence le non-respect de la procédure par la société, le salarié pourra bénéficier d’un dédommagement considérable. Cependant, il convient de rappeler que ce n’est pas facile de convaincre les juges dans ce genre de situation. C’est pour cette raison que c’est primordial de se faire défendre par un avocat du droit du travail à montpellier. Grâce à ce juriste, il sera possible de monter une stratégie afin de persuader la juridiction compétente. Cela veut dire qu’il faudra impérativement engager un des meilleurs praticiens du droit, même si cela revient un peu plus cher.

Quelques précisions sur le licenciement pour motif personnel

En ce qui concerne la convocation du salarié. L’employeur aura énormément de libertés, il peut choisir d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception ou encore remettre en main propre la lettre avec une signature de décharge. La missive doit impérativement contenir des informations comme l’objet de l’entretien ou encore la possibilité de se faire assister par une autre personne de l’entreprise durant l’entretien. Pour ce qui en est du déroulement de l’entretien. L’employeur devra donner les motifs de licenciement. Les explications doivent être simples et précises. Sachez que l’employé n’est pas obligé de se présenter à l’entretien préalable. On ne peut pas lui reprocher cette absence. Sachez qu’après la notification de licenciement, le contrat de travail n’est pas rompu. Le salarié doit respecter un préavis dont la durée est dans le contrat de travail. Il y a quelques exceptions à retenir à ce principe, lorsque le salarié est inapte à travailler ou le licenciement est pour faute grave ou faute lourde, ou encore si l’employeur le dispense d’un préavis.